Comment générer plus de prospects qualifiés (lead) avec David Bernier d’Intelo

 

 

Rencontre ultra instructive avec David Bernier, copropriétaire de la firme Intelo, spécialiste en marketing Web, plus spécifiquement en optimisation de prospects qualifiés (lead) et référencement Web.

Afin de mettre en pratique ses trucs et constater les améliorations, nous avons joint le texte intégral de la vidéo, incluant les mots de référencement idéaux pour plaire à Google 😉

Pour complément d’information au sujet du ¨lead magnet¨ et du référencement de votre site, nous vous invitons à communiquer avec David à intelo.ca

Nous remercions encore une fois la précieuse collaboration de notre équipe vidéo : Génial Productions www.genialproductions.com

Bon visionnement

Sonia Bouchard: Bonjour, je me présente, mon nom est Sonia Bouchard de l’équipe Sonia Bouchard. Mon équipe hautement qualifiée et moi-même sommes en mesure de vous expliquer comment générer de meilleurs résultats sur le Web grâce aux médias sociaux par de la gestion de communauté, de l’accompagnement, de la formation et des conférences. Afin de générer davantage de solutions pour vous aider en tant qu’entrepreneurs sur le plan numérique, j’ai le privilège de rencontrer des gens formidables de mon réseau. Aujourd’hui, j’ai le grand plaisir de vous présenter une personne fort dynamique, un gars bien brillant et très qualifié : David Bernier, co-propriétaire d’Intelo, qui est une entreprise spécialisé dans le domaine du marketing numérique et de la génération de contenu en particulier. Bonjour, David, comment ça va?

David Bernier:Ça va très bien, merci pour l’accueil.

Sonia Bouchard: Merci d’avoir accepté mon invitation. Je voulais qu’on démystifie un peu les certains concepts du marketing numérique comme la génération de contenu, les leads, les prospects qualifiés, etc. Nous avons des entreprises connexes, même si tu fais beaucoup plus dans la génération de contenu que moi, et c’est pour ça que je suis devenue ta cliente. Je voulais utiliser tes services en génération de contenu et voir comment tout ça fonctionne avant de recommander cette stratégie à nos clients qui aimeraient générer plus de leads. Parle-nous un peu de ce que tu fais dans ta belle entreprise.

David Bernier: Nous sommes une agence spécialisée au niveau du marketing et de la génération de contenu afin d’aider nos clients à obtenir plus de leads. Notre corese situe donc au niveau du positionnement Web par la génération de contenu. Quand un client arrive chez nous, on commence par une analyse afin de déterminer comment l’aider au mieux. On regarde s’il y a des mots-clés que les gens recherchent pour savoir si les produits ou les services de notre client sont recherchés sur Google. Ça nous permet d’estimer si ça vaut la peine de générer du contenu pour améliorer le positionnement du client dans les résultats de recherche et créer de la génération de trafic vers son site. Il y a différentes étapes au niveau du marketing numérique : on a la génération de trafic, par exemple, comme on en fait ensemble pour attirer des leads. La génération de contenu nous permet de partager sur les médias sociaux et d’attirer l’attention de plus de leads. Une fois qu’on réussit à attirer nos leads sur notre site, on va essayer de les transformer en prospects qualifiés et de générer des conversions. Comment? « Réserver un appel » pourrait être ton appel à l’action principal. Certains de tes leads vont faire ça, d’autres vont s’inscrire à ton infolettre ou acheter directement sur ton site, etc. Tout ça c’est de la conversion qui se fait grâce à la génération de contenu. Après ça tu vas avoir lesqueezing, pour aller chercher davantage de leads, et pour ça il y a différentes stratégies qu’on peut mettre en place pour générer des résultats plus intéressants pour nos clients.

Sonia Bouchard: Comment ça? On parle de stratégies comme le Lead Magnet?

David Bernier: Oui, le Lead Magneten est justement une qu’on peut mettre en place. Tu en as d’autres très efficaces comme le Abandoned Cart: si un de nos leads est sur le point d’acheter et abandonne le panier avant la fin de la transaction, on va essayer de le re-cibler. Le re-ciblage nous permet d’aller récupérer des leads qui ne sont pas encore passés à l’action, c’est une stratégie de squeezing, justement, pour aller chercher le maximum des gens qui ont été attirés par la stratégie de génération de contenu mais qui n’étaient pas tout à fait prêts à être convertis. On veut ramener ces leads et réussir à les convertir pour en faire des prospects qualifiés.Sonia Bouchard: Comment tu vas re-cibler le client? Quand un navigateur Web génère des fenêtres pop-up qui nous montrent un produit qu’on vient juste de chercher en ligne, est-ce que ça se qualifier comme du re-ciblage?

David Bernier: Absolument, les fenêtres pop-up se qualifient définitivement comme des exemples de re-ciblage. On peut aller chercher le lead sur Facebook, ou même dans Messenger directement, en générant du contenu sur son fil d’actualité, etc.

Sonia Bouchard: Oh… Comment ça, Messenger? Je ne savais pas que cette application se qualifiait aussi pour le re-ciblage, par exemple.

David Bernier: Oui, Messenger se qualifie également, on peut générer beaucoup de contenu qui vise à re-cibler des leads là-dessus. On peut aussi générer ce contenu sur toutes sortes d’applications tierces qui font partie du réseau de distribution de Facebook pour ramener le plus de leads possible vers nous et générer de meilleurs résultats.

Sonia Bouchard: Mais comment tu fais ça sans que ta génération de contenu ne devienne trop intrusive…? Je pense à Messenger, plus particulièrement. Sur Facebook, si on est sur le fil d’actualité et qu’on reçoit ça du contenu généré par une entreprise, ce n’est pas si pire, mais là, Messenger…

David Bernier: Sur Messenger, ce n’est pas par message direct. Tu vas voir le contenu généré dans ton fil de messages. Quand tu vas accéder à l’application Messenger sur ton cellulaire, tu vas voir apparaître une annonce entre tes conversations avec ta mère ou ta sœur.

Sonia Bouchard: Ah oui? Je n’ai encore jamais vu ça, honnêtement. Il y a sûrement des gens plus qualifiés que moi là-dedans ou qui ont utilisé tes ressources pour générer ce type de contenu, mais je ne savais pas que ça existait. Je trouve ça quand même… particulier.

David Bernier: Oui, oui, quand on est qualifié, qu’on sait ce qu’on fait, on peut se rendre assez loin pour aller récupérer des leads prometteurs…

Sonia Bouchard: Et comment! Donc, ce que vous faites, c’est générer plus de leads pour vos clients via la stratégie de génération de contenu en espérant qu’ils convertissent une fois sur le site et deviennent des prospects qualifiés? Publier une vidéo, c’est une manière de générer du contenu, mais il y a bien d’autres manières d’attirer des leads. Qu’est-ce qu’on doit bien maîtriser, quels sont les contenus qu’on pourrait qualifier de « payants »?

David Bernier: Comment répondre à ça…? Ça dépend du type de contenu qu’on génère. Nous, notre meilleur ami pour générer des leads c’est Google, comment passer à côté? Si vous travaillez avec Intelo, c’est parce que vous avez envie de générer du contenu qui va être qualifié pour une utilisation sur Google parce que c’est là que la plupart de vos leads se trouvent en ligne. On aime aussi Google parce qu’on est qualifiés sur cette plateforme, on sait comment elle fonctionne : on peut facilement générer des statistiques sur les mots-clés qui vont nous permettre de faire des estimations sur comment être le plus efficace avec notre stratégie de génération de contenu. Quand on sait comment les outils analytiques de Google marchent, on sait comment s’y prendre et ce qu’on va générer comme retombées en termes de leads. Si on travaille spécifiquement en génération de contenu pour un client, on génère des séries d’articles ciblés sur les mots-clés les plus recherchés.

Sonia Bouchard: J’aimerais que tu nous expliques plus en détails comment on fait ça. Avant, je générais beaucoup de contenu écrit mais maintenant, je suis beaucoup plus axé sur les médias sociaux. Quand on a discuté, tu m’as recommandé d’ajouter du texte à ces vidéos-là pour aider à la génération de leads en prêtant attention aux mots et à comment les choisir pour que le contenu soit qualifié aux yeux de Google, c’est quand même très poussé.

David Bernier: Absolument, et les conseils qu’on donne à ce niveau-là sont supportés par une recherche préalable sur les mots-clés. Le but n’est pas de générer du contenu juste pour en générer : on veut analyser comment les leads potentiels se comportent en ligne, quels mots-clés ils recherchent pour nous assurer de la pertinence du contenu qu’on est en train de générer. Comment on fait ça? Si on voyait qu’il y avait une centaine de recherches par mois, on pourrait faire des estimations sur le volume de trafic et de leads qu’on va générer.

Sonia Bouchard:Donc, si je comprends bien comment ça marche, tu vas orienter ton effort en fonction du type de recherches qui a été fait pour être sûr que ton contenu soit qualifié pour le SEO?

David Bernier: Exactement, sinon je génère du contenu qui ne parle à personne et qui ne se qualifie donc pas aux yeux de Google.

[…]

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *