Écrire pour être davantage lu sur le web, quelques conseils utiles et pratiques !

Écrire est une chose, il faut évidemment porter une attention soutenue au choix des mots, à la structure des phrases tout en considérant l’intention première de notre communication et au type de destinataire à qui notre missive s’adresse. Tout cela nous le savons, mais écrire pour le web suppose des réflexes différents pour garder captifs et intéressés ceux qui seront nos lecteurs. Dans un monde numérique marqué par une surabondance d’information, mieux vaut toucher dans le mile pour éviter de sombrer dans un anonymat qui serait contraire à votre objectif de visibilité. Dans cet article, petit tour d’horizon de quelques astuces pour mieux écrire sur le web !

Ce texte est inspiré de l’article suivant disponible sur le site d’Isarta : http://isarta.com/infos/?p=9858

  • Entre le clinquant, les emojis et les textes trop courts ou trop longs, pensez à votre cible avant tout ! Pour être lu plus fréquemment et pour inciter l’internaute à revenir voir nos contenus, il faut d’abord penser à ce dernier. Il peut être hasardeux de négliger l’ensemble de l’expérience et de tomber dans les contenus trop longs et trop lourds qui demandent un investissement de temps supérieur aux attentes du visiteur sur votre site ou dans les techniques de pièges à clics qui au final n’offre pas un niveau de qualité attendue. Il en va de même de votre assistance technique, un site web trop lent ou vieillot au plan techno vous rend peu séducteur dans l’univers numérique. Pensons donc à l’expérience de l’utilisateur selon l’outil utilisé que ce soit sur un ordinateur conventionnel ou encore via un appareil mobile.

 

  • Personnalisation et intention claire : que ce soit pour le blogue ou encore une infolettre, il s’avère essentiel que votre lecteur ou le destinataire de votre message comprenne de quoi il s’agit. Idéalement, préciser l’idée centrale de votre communication dans le premier paragraphe, vous pourrez par la suite développer votre sujet en le bonifiant d’informations complémentaires. En spécifiant l’objectif de votre communication, vous êtes plus à même de joindre la cible recherchée qui sera interpellée par vos thèmes ou vos informations. Pour s’aider on peut répondre à ces différentes questions : à qui, pourquoi, quoi, comment …

 

  • L’importance de la mise en forme : comme les internautes consultent de plus en plus d’informations via un appareil mobile, il est préférable de faire de courts paragraphes, ce qui d’une part donne une mise en page plus aérée et agréable pour la lecture, et ce encore plus particulièrement sur un téléphone intelligent. Afin de garder captifs vos lecteurs, incitez ces derniers à poursuivre au point suivant en terminant votre paragraphe par une question. Les listes à puces avec des éléments clés ou des termes mettent l’emphase sur les points essentiels tout en reposant votre lecteur. Utilisez un bon dosage entre un vocabulaire recherché et la vulgarisation à outrance. Restez dans le fond crédible sans tomber dans le jargon incompréhensible.

 

  • Accompagner votre texte d’éléments visuels de qualité : de bonnes images pertinentes en quantité limitée, des infographies, des statistiques sont autant d’éléments qui susciteront l’intérêt. Faites un petit tour de votre site web ou de votre blogue, peut-être ces derniers ont-ils besoin d’un petit rafraîchissement ? Assurez-vous également d’avoir des icônes de repartages de vos textes ou articles vers les réseaux sociaux, une occasion de visibilité supplémentaire. S’il n’est pas recommandé de mettre ses coordonnées et le nom de l’entreprise en introduction dans le texte, vous pouvez le faire à la fin sans problème.

 

 

S’il peut au départ s’avérer ardu d’écrire pour son blogue ou pour son site web, au fil du temps vous vous sentirez certainement plus confortable pour le faire. Vous avez cela en horreur ? Pas de souci, des professionnels peuvent vous aider ! Demandez également la rétroaction d’une personne de confiance dans votre entourage professionnel, une belle façon de corriger le tir grâce à un regard extérieur. Bonne rédaction !

 

 

 

 

 

 

 

 

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *