Woman resources

Entrepreneurs, comment gérez-vous une surcharge de travail?

Woman resources

Connaissez-vous la phrase : « il est victime de son succès »? En saisissez-vous bien la portée? J’ai eu la chance d’en discuter avec certains d’entre vous lors d’activités de réseautage dernièrement. En effet, il semble que cela devient un problème lorsque, en démarrage d’entreprise, les contrats s’accumulent et que l’on veuille tout faire tout seul.

Plusieurs me répondront qu’ils sont si heureux, si fiers de constater que tout va sur des roulettes, qu’enfin ils peuvent payer leurs comptes, qu’ils sont motivés… Ils ne sont ni fatigués, ni stressés, c’est ce qu’ils voulaient. Oui, mais… il y a un mais… Nul besoin de chercher bien loin les réponses.

Je comprends facilement qu’au début, il soit un peu plus difficile d’embaucher du personnel pour effectuer certaines tâches, mais il faut être prudent. Au fur et à mesure que les contrats arrivent, le travail avec la clientèle augmente et les suivis administratifs également. Nous nous retrouvons donc chez les clients durant les heures de bureau, devant l’ordinateur le soir et les fins de semaine pour assurer une saine gestion et au cellulaire lors de nos déplacements. Mais où est l’équilibre dans tout cela? Le stress n’arrête jamais et s’accumule!

Il n’y a plus de place pour une vie personnelle, plus de moments pour prendre soin de notre santé physique et psychologique, terminés les loisirs, la mise en forme, les soirées en amoureux, il n’y a que les affaires. Mais quels sont les risques à moyen et long termes? Les discussions nous menaient tous aux mêmes conclusions : les premiers à en avoir assez sont les conjoints et les enfants, en plus de « dealer » avec les problèmes de bureau, nous voilà aux prises avec des problèmes personnels. S’ajoute à cela, la qualité du travail qui peut aussi se ressentir de la fatigue et du stress accumulés. Enfin, il risque fort que notre propre motivation s’amenuise pour ne pas dire se perde jusqu’à nous amener à douter de nos capacités d’entrepreneur. STOP! STOP! STOP!

Avant d’en arriver là, regardons les solutions qui s’offrent à nous. La première et la plus importante est l’embauche de personnel en qui nous avons confiance et la seconde, à peu près à égalité avec la première est d’apprendre à déléguer.  Nous nous sommes prouvé que nous avons les capacités de mettre sur pied une entreprise, de la faire avancer et de bien la gérer. Il faut maintenant en assurer la pérennité sans y laisser notre peau et celle des gens que nous aimons. En tant que bons gestionnaires, nous saurons faire les bons choix de personnes pour nous seconder et de là, la confiance s’établira. Il sera alors plus facile de déléguer en gardant la décision finale seulement.

Notre vie d’entrepreneur s’en trouvera facilitée et tout le monde n’en sera que plus heureux.

Bon succès à tous!

3 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 5 =