Lèche-vitrine

Et si le lèche-vitrine se faisait maintenant en ligne ?

Lèche-vitrine

Vous le savez la présence sur le web et les réseaux sociaux est essentielle. La semaine dernière, nous avons mis en évidence des données récentes provenant d’une étude du CEFRIO sur des statistiques sur les achats en ligne faits au Québec pour l’année 2015. Vous pouvez par ailleurs lire ce texte en CLIQUANT ICI. Pour ceux qui ont lu ce billet, le passage de la vente en succursale à la boutique dématérialisée n’est plus qu’une simple mode, une tendance lourde qui maintenant transforme le paysage de nos comportements de consommation. Mais avant l’atteinte de ce but qu’est la vente, vous êtes-vous assurés de donner toutes les informations nécessaires à vos futurs et actuels clients sur le web et les réseaux sociaux afin que ces derniers considèrent votre offre de services et vos produits ? Facilitez-vous la vie des internautes en leur permettant de vous joindre facilement et surtout vous TROUVER ? Nous passerons en revue certaines données clés qui font suite à notre première partie traitant de la vente en ligne et du commerce électronique.

En quelques chiffres pour l’année 2015 :

  • 73,7 % des adultes québécois cherchent des informations en ligne avant de faire un achat.
  • 38,2 % de ces adultes recourent au web pour trouver des opinions ou évaluations avant de faire un achat.
  • Les médias sociaux et les opinions des pairs que l’on retrouve modifient les comportements et la consommation de produits. 45 % des adultes s’avouent influencés par cette source d’information.
  • Les avis d’experts et de blogueurs perdent en pouvoir d’influence par rapport aux réseaux sociaux et autres sites de partages d’évaluation entre consommateurs, seulement 28 % des adultes recherchent des avis basés sur l’expertise.

Capture d’écran 2016-04-22 à 14.52.47

Ces données nous amènent vers une nouvelle habitude des consommateurs, on pourrait parler d’une forme évoluée du lèche-vitrine que l’on peut nommer le webrepérage. Les Québécois (65,2 % des adultes questionnés) affectionnent de plus en plus la facilité d’accès qu’offre le web pour trouver des produits avant d’en faire l’acquisition. Il va sans dire qu’une présence soignée combinée à des points de contact variés avec des éventuels clients sont aujourd’hui cruciaux. Il faut donc penser à une activité fréquente sur les réseaux sociaux, à un site adapté pour les appareils mobiles et un environnement de navigation agréable, car vous souhaitez être vu et faire des affaires.

Capture d’écran 2016-04-22 à 14.52.53

 

Ce webrepérage nous amène aussi vers la proximité de plus en plus grande entre le magasin ou commerce virtuel sur le web et le lieu transactionnel physique, l’inverse est également possible, certains préfèrent regarder en magasin pour ensuite acquérir un bien en ligne. C’est donc sur les deux plateaux que se déroule la joute commerciale, signe de nos environnements connectés et du taux élevé d’utilisation d’appareils mobiles.

En résumé, pour joindre et développer votre clientèle, la qualité seule de vos produits et du service en magasin ne peut plus suffire aujourd’hui, vous devez être visible et surtout accessible en et hors ligne. Un site web adapté qui se présente bien visuellement, une présence sur les réseaux sociaux combinés à un souci de qualité dans la prestation de votre service optimisera vos chances de vous faire connaître et d’attirer les personnes ayant besoin de votre expertise et de vos produits.

La semaine prochaine, je parlerai de la place grandissante du mobile dans le commerce électronique. Vous pouvez trouver mon billet précédent « ICI ».

 

Source : http://www.cefrio.qc.ca/netendances/le-commerce-electronique-au-quebec-une-forte-croissance-en-2015/le-web-pour-s-informer-avant-de-faire-des-achats/#la-communaute-du-web-comme-source-d-information

 

#Cefrio,#webreperage

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 + seize =